Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Infos Club 2017

Reouverture Cruvelier
Bonjour à tous,

 
Cela fait maintenant plus d'une dizaine d'années que j'œuvre au sein du CDVL13 en qualité de responsable des Espaces de Pratique pour la pérennité et la sauvegarde de nos sites.
Certains d'entre vous ont peut être connu la grande époque où le site du Cruvelier faisait le bonheur des deltistes des BdR et d'ailleurs.
Je ne m'étendrai pas ici sur les raisons de sa fermeture en 2005.
Après de nombreuses tentatives pour sa réouverture auprès de diverses instances, nous avons abouti le 16 décembre 2016 à un projet de convention pour officialiser ce site et permettre un accès motorisé aux deltistes.
Cette convention prendra effet en juillet 2017, le cahier des charges qui l'accompagne est assez drastique :  (quota de 20 vols /an, 6 véhicules référencés avec maxi de 3 par sortie, 9 pilotes au maximum par sortie, période d'interdiction de janvier à juin, pas de pénétration dans la zone de quiétude Bonelli ) ... mais bon, ces contraintes pourront évoluer dans le bon sens pour nous en fonction du bilan qui sera dressé au terme de chaque saison.
 
Le club des Ailes Libres de la Sainte Baume sera gestionnaire de ce site, mais le "parc" de véhicules autorisés reste ouvert à tous les deltistes, les plus disponibles .... et les plus motivés !
 
Dès signature de la convention nous vous en dirons plus.

 
Bonne fêtes à vous tous.
 
Loïc DUPERIER-CATALAZ
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 17:57

Bonjour à toutes et à tous,

Je vous transfère le mail suivant pour information.
En tant que Vice Président du CDVL 13 et Responsable des espaces de Pratique, je m'adresse aux structures qui sont directement concernées par ce problème.

- Le Club "Les Ailes Libres de la Sainte Baume", gestionnaire des décollages du site de Cuges et des Antennes en face Nord de la Ste Baume
- L'école "Marseille Parapente" qui enseigne sur ce site et qui effectue des navettes pour monter les pilotes aux décollages.
- Le Club "Les Pins Volants" présent sur ce site.
- Le Club " Les Abeilles du Plan d'Aups" gestionnaire du site de La Pastorale en face nord de la Ste Baume.

Je mets également en copie les présidents des Clubs de Marseille, Istres et Ste Victoire.

Petit historique et récapitulatif pour mieux comprendre la situation et les enjeux.

- Mars 2010 début des démarches pour conventionner le site de décollage delta des antennes (orientation N / S).
- Août 2010 signature d'une convention d'accès en véhicule pour les deltistes avec l'Armée de l'Air et la DGAC propriétaires et gestionnaires d'une partie de la route qui mène aux installations (radar boule et antennes).
- Décembre 2013, après 3 ans de "combat",  finalisation de la signature de la convention avec le CG 13 propriétaire de l'aire de décollage des Antennes.
- Décembre 2013 signature d'une convention avec un propriétaire privé pour un terrain d'atterrissage sur la commune du Plan d'Aups.

Entre temps, en 2012 ouverture du site de Cuges, décos Sud et SO.

- Juin 2014 agrément FFVL du club Les Abeilles du Plan d'Aups
- Août 2014 début des démarches pour officialiser le décollage de La Pastorale situé en Espace Naturel Sensible et propriété du CG 83.

Les faits récents.

Jeudi 7 août, petit mistral prévu, nous sommes 4 à décoller de La Pastorale (déco Nord utilisé depuis de nombreuses années et en passe d'être officialisé).
Petit vol en local, en dynamique avec exploitation des thermiques qui déclenchent sur la plaine du Plan d'Aups : http://www.victorb.fr/visugps/visugps.html?track=http://www.victorb.fr/visuigc/10082014_191138_Ste_Baume_2_igc
Le lendemain, je reçois un coup de fil de l'Adjudant Chef BARRE (second du Major ARNETTE chef de la station des antennes hertziennes) qui me dit que des parapentistes sont passés très près de leurs installations.
Il me parle également de l'incident du 12 juin dernier.
Je lui renvoie de suite un mail en lui expliquant ce qui était arrivé à Marc DAREOUX (effet bagnard l'obligeant au Top Landing) et en le rassurant sur les erreurs de parallaxe qui ont du lui faire penser qu'on était près des antennes.
Je compte également retourner le voir pour en rediscuter de vive voix avec lui.

En tout état de cause :

Depuis deux ans maintenant les militaires voient de plus en plus d'engins volants (deltas et parapentes) leur passer au dessus de la tête.

La Ste Baume est habituellement considérée comme un site à soaring, en dynamique par léger Mistral avec des vols majoritairement effectués en automne / hiver.
Depuis quelques temps on y vole aussi en très léger O/NO au printemps et en été avec exploitation des thermiques, et bien sûr on enroule en décalant en face Sud, ce qui nous permet en prenant du gaz de nous balader plus vers l'ouest (zone des installations militaires) ce qui est très rare avec un pur dynamique.

Depuis 2 ans aussi, des pilotes partent en vol de distance de Cuges et sont amenés à "passer" la Ste Baume à différentes hauteurs en emplafonnant parfois allègrement le FL 45 de la TMA Marseille Provence 6.
Loin de moi de leur jeter la pierre pour ne pas mettre en pratique le proverbe " Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais ...".

A mon humble avis, je pense par contre que partir en vol de distance de Cuges est réservé à de très bons pilotes avec de l'expérience et qui doivent être capables d'analyser avec lucidité diverses conditions aérologiques et de posséder les compétences techniques pour y faire face.

Selon moi, les difficultés pouvant poser problème lors du départ en cross de Cuges sont les suivantes (je précise que je ne suis jamais parti en cross de Cuges, j'y ai seulement fait un jour un plaf à 1700 m vertical la SB en ayant décollé du SO).
Le problème peut se poser le jour où les plafs sont annoncés petits, il y a alors plusieurs risques :

1°) se retrouver en effet bagnard à dégueuler et être obligé au Top Landing si on perd le thermique ou si il est un peu couché par le vent ou la brise ( ce qui est arrivé à Marc et qui n'est pas à la portée de tous, il s'est quand même mis dans un petit pin).

2°) ne pas pouvoir reposer au sommet et devoir aller poser au pied de la ligne électrique 400 000 volts (il y a là une piste DFCI avec une emblavure de chasseurs mais c'est sacrément technique).

file:///home/evelyne/Documents/Lo%C3%AFc/Dossier%20SAINTE%20BAUME/Vue%20d%C3%A9cos%20et%20atterros%20CEEP.jpeg
file:///home/evelyne/Documents/Lo%C3%AFc/Dossier%20SAINTE%20BAUME/Sainte%20baume%20atterro%20de%20secours%20ONF.JPG

3°) tenter de passer la crête à basse altitude et se retrouver sous le vent dans les rouleaux en face nord.

Bref, le plus problématique serait de se retrouver dans les antennes militaires et civiles de la DGAC, et pire encore pendu sous la 400 000 volts.

Ce type d'incident / accident risquerait irrémédiablement de compromettre le vol libre sur les sites de Cuges et de Plan d'Aups, et peut être même au delà ...

Voila, je compte sur vous pour informer les pilotes de ces dangers afin que de tels scénarios ne se produisent pas.

En vous remerciant.

Très cordialement.

Loïc DUPERIER-CATALAZ  

Published by Loïc DUPERIER-CATALAZ - dans special info
commenter cet article

commentaires